Tunisie : Dernier oasis dans la guerre des Talents

Tunisie : Dernier oasis dans la guerre des Talents

Android, iOS, NoSQL, JAVA, JavaScript, AngularJS, Node.js, Docker : Où trouvez-vous vos talents pour vos projets R&D ?

Quelle est votre agilité pour supporter un nouveau client, customiser sa solution, intégrer et déployer dans son environnement ?

En ces temps d’argent peu cher, le capital n’est plus la contrainte critique pour porter les projets innovants.
Les ingénieurs sont recrutés avant leur sortie de formation et 80% d’entre eux auront un CDI dans les 3 mois suivant leur diplôme. ils seront hyper sollicités tout au long de leur parcours professionnel. Leur taux de chômage est de 4% sur l’ensemble des moins de 60 ans, soit le plein emploi.

Quelle est votre réponse à la guerre des Talents ? Qui sont vos alliés ? Quelle est votre stratégie de conquête ?

En 2016 nous avons installé notre base avancée en Tunisie. Aujourd’hui notre centre de R&D supporte nos clients et les clients de nos clients en zone EMEA (France, Maroc, UK, république tchèque).

La Tunisie produit 12 000 ingénieurs par an issus d’un système d’excellence d’écoles et d’universités, contre 35 000 en France. Plusieurs années de ralentissement économique du pays ont créé une dissymétrie entre l’offre et la demande, contrairement à l’Europe ou les métiers de l’informatique sont en surtension.

A 2h d’avion de Paris, Tunis est situé dans la même Time Zone. Le français et l’anglais sont couramment parlés par la majorité des ingénieurs diplômés. Les déplacements sont aisés entre Tunis et la zone Schengen pour les ingénieurs. Notre double implantation nous permet de garantir la meilleure communication et la meilleure exécution possible, grâce à des outils performants et une organisation agile aux services de nos équipes.